Chronique techno

Chronique techno

Chaque numéro de Première ligne présente quelques applications utiles en médecine pour les téléphones intelligents. Voyez ce qu’utilisent les médecins sur le terrain, ainsi que les coups de cœur de notre chroniqueur, le Dr Jean-François Rancourt. Si vous avez des applications à nous suggérer parce que vous les trouvez utiles et bien faites, écrivez-nous et nous serons ravis d’en parler dans un numéro subséquent.

 

Instant Heart Rate 
Une petite application qui vous permet de calculer la fréquence cardiaque de celui qui met sa pulpe de doigt sur la caméra de votre Iphone.

3M™ Littmann® SoundBuilder
Une belle petite application gratuite qui vous rappelle la nature des bruits cardiaques anormaux. La péricardite, le canal artériel persistant, le souffle de régurgitation aortique.

Il faut mettre des écouteurs sur votre iPhone.

Azumio SleepTime+
Dormez-vous? Est-ce que vous vous éveillez souvent? Détestez-vous entendre le cadran sonner alors que vous étiez dans un sommeil profond en train de rêver?

Sleep Time vous permet de monitorer votre sommeil durant la nuit avec les périodes d’éveil, de sommeil superficiel et de sommeil profond /REM. Lorsque vous décidez de l’heure d’éveil il calcule dans la demi-heure précédente la meilleure heure où vous éveiller pour être dans une phase de sommeil léger et croyez-moi ça marche. On laisse le iPhone ouvert face contre matelas et il se mettra en veille automatiquement. La pile doit être chargée. Pour ceux qui veulent savoir si ça marche avec un iPad, oui, mais ce n’est pas facile de bien dormir avec l’objet dans votre lit, je l’ai testé 😉

SoundHound
Tout le monde connait Shazam, il est même entrer dans le vocabulaire français sous forme de verbe : « Shazamez cette chanson ». Mais qui d’entre vous n’a pas rêvé de siffloter une chanson et qu’on découvre son titre, sa musique et ses paroles. C’est ce que SoundHound vous offre gratuitement. Pour 6,99 $ vous n’aurez plus les bandes annonces de bandelettes de glucomètre… Il vous permet de chanter les mots des chansons, mais en anglais seulement malgré une interface en français.

Jean-François Rancourt

Dans ce numéro