8e symposium étudiant de médecine de famille : mythes brisés !

8e symposium étudiant de médecine de famille : mythes brisés !

Crédit photo : Joanie Brossard-Pellerin et Eve Forcier-Doddrige

Cela fait maintenant un peu plus d’un mois que le 8e Symposium étudiant de médecine de famille s’est conclu ; l’adrénaline qui courait dans nos veines la journée de l’événement nous a désormais quittés, l’excitation de la journée n’est maintenant qu’un beau souvenir conservé à jamais dans nos esprits et les connaissances acquises seront gardées en mémoire pour toujours.

Crédit photo : Isabelle Hébert

Crédit photo : Isabelle Hébert

L’Université de Montréal, hôte cette année du plus grand événement étudiant annuel en médecine de famille, a donc fermé le bal en complétant le deuxième tour des facultés de médecine du Québec. Année après année, successivement, l’Université Laval, l’Université McGill, l’Université de Sherbrooke et l’Université de Montréal se sont passé le flambeau et ont accueilli les étudiants au sein de leur établissement pour célébrer cette superbe spécialité qu’est la médecine de famille, et ce, à travers une multitude de conférences, d’ateliers, de discours et de présentations donnés par des médecins, des résidents et d’autres professionnels de la santé.

Le 24 septembre 2016, sous le thème « Brisons les mythes », le 8e Symposium étudiant de médecine de famille a regroupé dans l’enceinte de l’Université de Montréal plus de 400 étudiants participants, 50 bénévoles, 35 conférenciers et animateurs d’ateliers et 11 partenaires financiers sans but lucratif, dont notre partenaire principal, la Fédération des médecins omnipraticiens du Québec (FMOQ). Avec toutes les turbulences qui ont touché la médecine de famille ces dernières années, il était beau de constater que la médecine de famille reste une spécialité attrayante aux yeux des étudiants en médecine et que la médecine de famille permet toujours une pratique diversifiée, invitante, stimulante et pleine de vie, où le médecin se trouve dans une position privilégiée pour témoigner des moments les plus heureux de son patient et pour l’accompagner dans les moments les plus tristes.

Pendant près d’une année entière, un comité organisateur entièrement formé d’étudiants bénévoles a eu le mandat, mais aussi le privilège, d’organiser cet événement d’envergure. Le thème retenu, « Brisons les mythes », se veut à la fois large et précis et a comme but ultime de rajuster l’inexactitude de certaines informations qui circulent à propos de la médecine de famille et d’informer sur d’autres faits plus méconnus. Par exemple, saviez-vous que les systèmes de santé les plus performants sont ceux dotés d’une première ligne forte et organisée ?

Cette transmission de savoir s’est faite grâce à des conférences aux sujets variés : pratique de la médecine de famille en régions éloignées, en prison, en médecine sportive, en obstétrique et en périnatalité, en urgence, en toxicomanie, en santé mentale, en soins palliatifs, dans l’armée, en administration, en recherche et en santé sexuelle. Outre les mini-conférences, 14 ateliers ont été montés en partenariat avec le Centre d’apprentissage des attitudes et habiletés cliniques (CAAHC), dont certains classiques comme les ateliers sur les points de suture, l’échographie d’urgence, l’accouchement, l’insertion de stérilets, l’infiltration de corticostéroïdes, l’intubation endotrachéale et la gestion d’un patient difficile, mais d’autres un peu plus hors du commun comme les urgences en avion et en camping sauvage ainsi que les drogues de rue. Ces ateliers ont permis aux participants d’apprendre ou de mettre au point des habiletés techniques qui font partie des aptitudes que possèdent les médecins de famille.

 

Crédit photo : Isabelle Hébert

Crédit photo : Isabelle Hébert

Il ne faut surtout pas oublier de mentionner les allocutions-clés de la journée : le mot de bienvenue chaleureux de la doyenne de la Faculté de médecine de l’Université de Montréal, Dre Hélène Boisjoly ; la présentation cordiale du directeur de la planification et de la régionalisation à la FMOQ, Dr Serge Dulude, sur le rôle important que joue la Fédération auprès des médecins de famille et du rôle des médecins de famille sur la santé de la population à travers leur présentation du Grand défi Pierre Lavoie ; la vidéo énergisante du Dr David Saint-Jacques enregistrée à partir de la Russie ; une démonstration de l’importance du médecin de famille au cœur de la société par le directeur du Département de médecine de famille et de médecine d’urgence de l’Université de Montréal, Dr Jean Pelletier ; un discours motivateur et empreint de pensées profondes sur le leadership, le dépassement de soi et le travail d’équipe par la présidente du Collège québécois des médecins de famille (CQMF), Dre Maxine Dumas Pilon ; ainsi que le discours révélateur de la condition humaine dans la profession médicale ou dans la vie personnelle par Dr Claude Rajotte.

Crédit photo : Isabelle Hébert

Crédit photo : Isabelle Hébert

Nous avons été choyés de bénéficier de la contribution de grands acteurs en médecine de famille, d’abord par leur présence pour répondre aux questions de participants curieux et intéressés, mais également par leur soutien financier essentiel à la réussite de l’événement. Nous pensons notamment à la Fédération des médecins omnipraticiens du Québec (FMOQ) et au Collège québécois des médecins de famille (CQMF), mais aussi à l’équipe de Soutien aux régions pour le recrutement d’omnipraticiens et de spécialistes (SARROS), à l’Association médicale du Québec (AMQ), aux Médecins francophones du Canada (MFC), à la Fédération des médecins résidents du Québec (FMRQ) et aux Forces armées canadiennes.

La remise du Prix de la relève du Collège québécois des médecins de famille a notamment eu lieu lors du Symposium. Dre Valérie Martel a été la lauréate 2016 de ce prix distingué en raison de son implication incroyable au sein d’une multitude d’organisations !

Crédit photo : Isabelle Hébert

Crédit photo : Isabelle Hébert

L’évènement s’est conclu par une soirée où des représentants SARROS se sont déplacés des régions éloignées pour animer des discussions avec les étudiants en médecine agrémentées de délicieuses tapas accompagnées de vin. De la musique était de la partie pour ajouter au divertissement avec la présence du talentueux Trio Jazz, Gregory Fitzgerald.

 

Bref, la journée a été un franc succès et elle n’aurait pu l’être sans le dévouement de notre équipe bénévole et du support facultaire, la présence de médecins et résidents dévoués, ainsi que la participation d’étudiants motivés ! Nous espérons que le Symposium a été mémorable et formateur pour tous. Aux participants : gardez votre motivation, continuez à briser des mythes en partageant de l’information, et rendez-vous dans un an à l’Université Laval pour le 9e Symposium étudiant de médecine de famille !

Ruo Chen Zhang
Coprésidente du 8e Symposium étudiant de médecine de famille

Cet article utilise l’orthographe moderne recommandée.

Dans ce numéro