La FMOQ lance un chantier sur l’accessibilité

La FMOQ lance un chantier sur l’accessibilité

FMOQDepuis 2008, la valorisation de la médecine familiale et l’accès aux médecins omnipraticiens sont devenus une priorité incontournable dans le débat public au Québec. Le vent a commencé à tourner à cet égard lorsque la FMOQ, n’en pouvant plus de voir la situation sur le terrain se détériorer, a rendu public son Énoncé de principes pour une politique nationale sur la médecine familiale à l’automne 2008.

Cinq ans plus tard, force est d’admettre que l’avenir de la médecine familiale semble un peu plus reluisant, même si la pénurie existe toujours. Les étudiants choisissent en plus grand nombre la médecine familiale, notre charge en milieu hospitalier a cessé d’augmenter et le soutien professionnel et technique mis à notre disposition, même s’il est toujours modeste, se bonifie peu à peu. D’ailleurs, les effets de ce changement de cap se font graduellement sentir, car c’est plus d’un demi-million de Québécois qui ont été pris en charge par un médecin de famille au cours des deux dernières années. En poursuivant sur cette lancée, on peut logiquement espérer que tous les Québécois qui le désirent pourront avoir un médecin de famille à moyen terme.

Dans ce contexte, il nous semble maintenant judicieux de s’assurer que les patients inscrits auprès d’un médecin de famille et qui souhaitent obtenir un rendez-vous puissent y parvenir dans un délai raisonnable et que tous les Québécois, inscrits ou non, puissent consulter un omnipraticien la journée même lorsque leur état de santé l’exige. La FMOQ a donc mandaté un groupe de travail constitué de médecins de famille en pratique active pour suggérer des voies à suivre. Ce groupe s’est penché sur la question au cours des derniers mois et a produit un rapport, accessible au fmoq.org, qui contient des propositions ambitieuses mais réalistes que la Fédération a fait siennes.  Nous vous invitons donc à consulter le site fmoq.org afin de prendre connaissance de ces propositions qui se divisent en deux blocs : l’accès à son médecin de famille pour une consultation occasionnelle nécessaire et l’accès à un médecin de famille la journée même pour une consultation semi-urgente.

Dr Louis Godin
Président de la Fédération des médecins omnipraticiens du Québec

Dans ce numéro