Éditorial

Éditorial

Tout se passe à l’hiver 2009, ce soir où nous avons participé à notre première activité du GIMF de l’Université Laval soit, le populaire souper-causerie. Cette soirée, consistant en un repas de trois services avec des médecins de famille partageant leur passion pour leur pratique, a été l’amorce de notre intérêt pour la médecine familiale.

C’est pour cela qu’à la foire des comités d’automne 2009, nous nous sommes directement dirigées vers le kiosque… du GIMF !

De fil en aiguille et à titre de membre-actives du comité, nous sommes devenues présidentes pour le mandat 2010-2011.

Toutes ces années ont été riches en expériences et en rencontres, mais surtout en connaissances sur le domaine de la médecine familiale. Ces implications nous ont fait atteindre Vancouver, comme représentantes du GIMF de l’Université Laval, une occasion rêvée de partager nos idées et notre vision de la médecine familiale avec le reste du Canada.

Ce même fil et cette même aiguille, ceux de la promotion et de la valorisation de la médecine familiale, nous ont naturellement menées vers Première Ligne. Cette soirée d’hiver 2011, dans les locaux de la FMOQ, autour d’une table et entourées d’une dizaine de membres-fondateurs, nous avons tous ensemble données une forme au projet d’Evelyne Bourdua-Roy, fondatrice de la présente revue.

Nous pensons sincèrement que l’implication étudiante peut faire une différence. En étant mieux informés sur l’omnipratique, les étudiants s’intéressent à la pratique et c’est ainsi que la relève envisage de plus en plus une carrière en médecine générale.

En effet, les statistiques l’ont démontré dernièrement : les étudiants en médecine appliquent de plus en plus en médecine familiale et nous sommes d’avis que l’exposition faite au préclinique, grâce au GIMF et à l’information véhiculée par Première Ligne, ont une grande place à jouer dans ce changement de cap.

Avec une proportion de 46,5 % de médecin de famille pour 51,6 % de spécialistes, nous aspirons à une égalisation du ratio dans les années à venir.

En attendant, nous vous invitons à continuer de vous informer de tout ce que la médecine familiale a à vous offrir, car sachez que la si vaste médecine familiale saura vous tailler une pratique enrichissante et sur mesure.

Bonne lecture !

Yasmine Ousalem et Fazia BerkaneYasmine Ousalem et Fazia Berkane,
Rédactrices en chef de Première ligne, la revue Web des Groupes d’intérêt en médecine familiale du Québec

Dans ce numéro